Quel est le rôle du parlement des territoires ?

Nous avons changé l’organisation de notre parlement du fait de la grève mais notre intention reste la même. Permettre aux élus de contribuer aux orientations de la mutuelle.

Le rôle de ce parlement est simple. Stéphane vient de nous dire que nous avions vocation à être une mutuelle ouverte, engagée et humaine mais aussi une mutuelle utile, une mutuelle performante. Le parlement des territoires est au cœur de ce triptyque. C’est un moment d’ouverture sur la société qui nous entoure, sur ces problématiques. C’est un moment où l’on regarde comment la mutuelle est déjà utile et comment elle peut l’être encore plus demain. C’est un moment enfin qui j’espère est inspirant pour nous toutes et tous et nous donne envie de nous engager.

Alors que tout va très vite dans notre monde, que les uns et les autres sommes très sollicités par nos mandats et nos activités, nous avons souhaité faire du Parlement une respiration où l’on évoque des questions de fond pour aider la mutuelle à se positionner.

Je le dis en particulier pour les nouveaux puisque sur les 200 élus qui composent ce parlement, 92 sont des nouveaux. La communauté des élus s’est renouvelée – notre parlement se met lui aussi dans le mouvement. Aux nouveaux je dis, la parole est libre, contribuez pour faire avancer Harmonie Mutuelle.

Que deviennent les résultats de vos débats ?

Il y a une priorité dont je souhaite être le garant : chaque parlement des territoires doit être suivi d’effets. Nourrir la réflexion, ouvrir la boite à idées doit être utile à la mutuelle dans son ensemble et inspirer des actions concrètes portées ensuite par les élus et par les opérationnels. Le parlement des territoires doit être un moment utile

Concrètement, suivant le sujet et le degré de maturité qui est le notre après les débats, les engagements précis peuvent prendre différentes formes mais il y a toujours une suite.

Je peux prendre trois exemples différents :

  • Le premier il y a deux ans, nous avons réfléchi au recrutement des nouveaux délégués. Les orientations que nous avons émises ont nourri en pratique la boite à outil mise à disposition des élus sur les territoires, ont permis de débloquer des moyens pour aller recruter de nouveaux élus. Je n’ai pas besoin de rappeler que l’objectif a été largement atteint, ce parlement des territoires n’y a pas été pour rien. Dans ce cas le parlement a servi de catalyseur à la mobilisation des élus.
  • Le second en 2018 sur la relation adhérents. C’était un sujet pas très facile pour nous les élus, nous l’avons travaillé sur les territoires. En est ressorti un livre blanc, diffusé dans toute la mutuelle. Mais aussi la création d’un observatoire de la relation adhérents. Plus largement, la réflexion que nous avons menée cette année là a été reprise également par le CA pour la refonte de la comitologie de la mutuelle. J’y retrouve des éléments qui datent de cette époque, notamment dans la mise en place d’un observatoire des adhérents. Dans ce cas le parlement a servi de jalon, au long cours puisque les recommandations du livre blanc continuent à se déployer.
  • Le troisième exemple enfin, vous l’avez tous vu à Lille – c’est celui des données personnelles. Le parlement a été le moment fort du lancement des travaux des territoires et de ceux de la conférence de consensus avec nos adhérents. Nous avons proposé des orientations, des engagements. Nous les avons retrouvés dans la charte des données et dans le plan d’action. Dans ce cas, le parlement a servi de contributeur direct aux engagements de la mutuelle.

Sur cette plateforme qu’est-ce qui est attendu ?

D’abord vous allez trouver des ressources : un recensement des actions d’Harmonie Mutuelle pour le handicap, un dialogue parties prenantes mené dans le sud ouest, des témoignages internes d’élus ou de collaborateurs.

Ensuite, vous êtes appelés à contribuer. Le sujet du handicap est très vaste : dites nous sur quels sujets vous souhaitez en priorité que portent les travaux des élus. C’est très important car en nous concentrant sur quelques sujets, nous aurons plus d’impact dans nos propositions.

Le temps sera ensuite aux travaux sur les territoires, avec 5 élus ambassadeurs qui vont animer les travaux entre janvier et mars en région. Nul doute que les engagements qui seront au rendez-vous de l’AG 2020 seront à la hauteur de ce beau et grand sujet !